Intelligence artificielle et marketing digital

L'intelligence artificielle (IA) est présente à chaque article, à chaque point fort d'une offre de marketing, à chaque levée de fonds. Loin de remplacer l'homme, l'IA se met à son service pour lui donner les clés, les analyses pertinentes afin de prendre les bonnes décisions. De l'automatisation de la gestion de données à la personnalisation des contenus, l'IA améliore les performances des entreprises et ouvre la voie à de nouveaux métiers. 

Intelligence artificielle

IA et emploi

L'un des mythes souvent entendus est que l'IA détruira les emplois, remplacera ou dépassera l'homme. L'industrialisation a détruit des emplois peu qualifiés dans les usines tout en créant des emplois plus qualifiés chez les « cols blancs ». L'IA, loin de supplanter l'homme, va déplacer certains emplois dans les centres d'appels, les services clients, la collecte de données. Mais elle ne peut pas aujourd'hui se substituer aux fonctions créatives en terme de design ou de rédaction. Elle nécessite de nouvelles fonctions dans les services informatiques des entreprises, que ce soit en interne ou auprès de consultants extérieurs.

Le développement de l'IA au sein d'une entreprise impose une connaissance de tous les systèmes d'information, de collecte des données en ligne et en boutique pour faire fonctionner tous ces systèmes ensemble avec efficacité. L'IA nécessite aussi une synergie des compétences et des profils de l'entreprise : pour mettre en place une automatisation du service clients, il faut connaître ses produits, ses services et ses clients ; pour donner les clés de l'efficacité à un service marketing, il faut anticiper ses besoins, ses indicateurs clés...Le développement de systèmes globaux basés sur l'IA modifiera peut-être à terme l'organisation des sociétés en départements et obligera les entreprises à adopter des organisations plus agiles et moins rigides.

On comprend mieux pourquoi 85% des emplois en 2030 n'existent pas encore aujourd'hui (étude Dell – Institut pour le futur – mars 2017). Il y a 15 ans, développeur d'application pour smartphone ou community manager n'existaient pas. Dans 15 ans, être entraîneur d'IA, coach de robots ou vidéaste de jeux vidéos sera sans doute banal. Selon Elon Musk, le fondateur de Tesla, la disparition de millions d'emplois par l'IA nécessite la mise en place d'un revenu universel. Cette vision de l'avenir semble relever du fantasme. En revanche, la transformation des métiers, et par conséquent, la transformation de la formation et de l'organisation des entreprises ne relèvent plus de la science-fiction.

IA et Big data

Les clients sont volages et sont omniprésents : ils consultent des informations sur un site, achètent en boutique puis commandent à nouveau via leur smartphone. Plus le monde de l'entreprise est envahi par les données de ces clients, plus les entreprises ont besoin de générer « le bon message au bon moment à la bonne personne » :

  • personnalisation des sites, des campagnes d'emailing et publicitaires,
  • automatisation des services clients avec des chatbots,
  • délivrance d'un contenu unique, intelligent et évolutif,
  • analyse en temps réel des résultats des opérations marketing.

Sans compter que la moindre faille tourne au bad buzz : la moindre erreur de sécurité est propagée à la planète entière en 500 tweets, la mauvaise gestion des données personnelles de ses utilisateurs vous conduit à des justifications devant les commissions étatiques... 

L'Intelligence Artificielle permet de gagner en temps et en efficacité, mais nécessite des moyens importants au démarrage pour agréger les données des entreprises. C'est pourquoi les solutions étaient encore récemment l'apanage des grands comptes. Le développement de solutions adaptées aux PME, comme notre outil CARACAL, est en cours et permet à chaque entreprise de mettre en place des outils de marketing digital efficaces et accessibles.