Le marché du marketing digital en 2020

Xerfi Precepta nous livre ses prévisions pour le marché du marketing digital à l'horizon 2020, dans une étude parue le 15 juin 2018 en 330 pages. Le marketing digital est un marché estimé à 11 milliards d'euros en 2020 en croissance de près de 20% en 2018. Cette croissance devrait se poursuivre en ralentissant un peu à 16,5% en 2019 et 12,8% en 2020. Quels sont les enseignements majeurs de cette étude ? La transformation digitale des PME et ETI est un axe de croissance fort. 

tendance marketing digital

  • La force de l'inbound marketing

La croissance générale du marché du marketing digital sera portée par certaines branches du marketing pendant que d'autres seront délaissées. Ainsi, le marketing digital est porté par l'inbound marketing. Ce marketing de l'engagement personnalise la relation marque-client et nécessite une connaissance pointue de chaque client et de son parcours, de plus en plus complexe et diffus. La domination des spécialistes du numérique et des données ira donc crescendo au détriment des acteurs classiques du conseil en communication et en publicité. La montée en puissance de l'inbound marketing se fera à travers les médias digitaux propriétaires et les réseaux sociaux (en ayant la prudence de ne pas prédire quels seront les réseaux sociaux forts en 2020, tant ce secteur est changeant). Cette croissance a pour corollaire une baisse des investissements dans l'e-mailing et le display.

Les investissements dans les stratégies destinées aux mobiles seront croissants et dépassent déjà les investissements desktop.

  • Vers la fin de la domination des GAFAM ?

Xerfi n'exclut pas un point de rupture avec la possible régulation de la concurrence et une remise en cause de la domination des GAFAM. Google, Facebook et Microsoft trustent le marché du digital non seulement aux Etats-Unis mais en Europe. Seule l'Asie semble prête à résister. La volonté politique sera-t-elle suffisamment forte en Europe pour se dresser face aux géants outre-atlantique et résister à la pression? Outre une régulation politique, la perte de vitesse des GAFAM pourrait venir des annonceurs comme on l'a vu avec Procter & Gamble et des internautes blasés de la surexploitation de leurs données personnelles. On voit la croissance régulière des solutions alternatives comme le moteur de recherche français Qwant même s'il reste un petit poucet face aux ogres.

Si la position dominante des GAFAM dans le marketing digital n'est pas remise en cause par les Etats, seules des alliances de grosses entreprises du secteur numérique permettront d'avoir une approche économique pérenne.

  • L'attrait des TPE / PME

La croissance du secteur passe par les TPE, PME et ETI : Google et Facebook tentent de séduire les entreprises françaises. Dans leur sillage, les agences entendent développer des offres de marketing digital adaptées aux TPE PME pour maintenir une croissance forte.

Par ailleurs, les business models du secteur changent au profit de systèmes basés sur la rémunération au résultat, l'automatisation des process, l'utilisation de l'Intelligence Artificielle. A terme, cela traduit une baisse des coûts des stratégies marketing qui peuvent devenir accessibles aux TPE / PME françaises.

En conclusion Xerfi-Precepta estime que l'avenir appartient à ceux qui offriront un subtil mélange de data, de technologie et de créativité. Bima Consulting en est persuadé et propose aux entreprises une solution de marketing digital globale CARACAL, accessible aux PME et ETI.